fbpx

Qui sont les chrétiens d’Orient ?

On appelle « Chrétiens d’Orient », les minorités chrétiennes qui vivent au Proche et au Moyen-Orient. Ils ne constituent pas un ensemble homogène. Mais il s’agit, au contraire, d’une constellation de diverses Eglises aux histoires et aux sensibilités différentes.

Le christianisme est né au Proche-Orient, certaines de ces Eglises dates de l’origine de christianisme.

Entre exodes et génocides

Depuis les origines du christianisme, les chrétiens d’Orient ont souvent fait l’objet de discriminations voir d’extermination par les autorités politiques qui se sont succédé.

A partir de la fin du XIXe siècle la pression sur les chrétiens d’Orient va augmenter et entraîner leur disparition progressive. A titre d’exemple entre 1915 et 1923 ce sont près d’un million deux cent mille arméniens chrétiens qui se font massacrer par les Ottomans (Wikipedia).

Corps d’Arméniens massacrés à Adana.

Au début du XXe siècle un quart des habitants du Proche-Orient et du Moyen-Orient étaient chrétiens. Ils ne représentent aujourd’hui qu’un habitant sur trente (11 millions parmi 320 millions de musulmans, Wikipedia).

L’Etat islamique et le noun (ن)

L’ultimatum

Le 29 juin 2014, l’Etat islamique instaure le Califat sur les territoires qu’il contrôle en Irak et en Syrie. Ils contrôlent notamment Mossoul la deuxième plus grande ville d’Irak.

Début juillet 2014 L’Etat islamique lance un ultimatum aux chrétiens de Mossoul. Cet ultimatum leur impose de choisir avant le 19 juillet entre la conversion à l’islam, la mort ou l’exil. (FranceInfo)

ن, noun

Pour reconnaître les chrétiens l’Etat islamique fera taguer sur leur maison la lettre noun (ن).

Maison chrétienne taguée avec la lettre noun.

ن est la lettre qui correspond à un « N » en arabe (noun). Il s’agit de la première lettre de Nazaréen terme péjoratif, en arabe, pour désigner les Chrétiens.

L’Etat islamique se livrera aux pires atrocités sur les minorités non-musulmanes. A titre d’exemple dans un rapport du 4 juillet 2015, le Comité pour les droits de l’enfant (CRC) explique que les enfants des minorités sont vendus par l’Etat islamique comme esclaves sexuels ou crucifiés vivants ou enterrés vivants. Les enfants présentant une déficience mentale sont utilisés comme Kamikases. (Wikipedia)

ن, du symbole de honte au symbole d’espoir

Le noun, ن, va rapidement se diffuser sur les réseaux sociaux en signe de solidarité avec les chrétiens persécutés.

L’initiative est partie, en France, d’une étudiante de 19 ans à Science Po Paris investie dans les mouvements de défense des chrétiens d’Orient. Elle a mis le noun sur sa photo de profil puis a été relayée par différentes personnalités. (L’Express)

Lorsque l’on a demandé à Ryan Girdusky (acteur américain) pourquoi il avait remplacé sa photo de profil pour celle du noun, il a déclaré : « Je l’ai changée en raison de l’absence de réponse de nos médias et de notre président . . . Nous avons l’impression que la communauté chrétienne est persécutée dans l’indifférence générale ».

Manifestation en soutien aux chrétiens d’Irak à Paris en juillet 2014

Noun, symbole de la persécution des chrétiens à travers le monde

On estime qu’il y a actuellement 260 millions le nombre de chrétiens persécutés à travers leur monde en raison de leur foi. (L’Express)

Le noun (ن) est devenu aujourd’hui un signe de solidarité vis-à-vis des chrétiens persécutés dans le monde.

Retrouver notre t-shirt noun en cliquant sur sa photo :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise des cookies pour vous assurer d'obtenir la meilleure expérience sur notre site. En savoir plus